Gaja Barolo Dagromis 2006


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    2018
  • Apogée
    2025
  • Boire avant
    204
  • Conseil de service
    En carafe
  • Servir à
    16 degrés

Description

Retrouvez un autre personnage charismatique du Piémont : le roi Angelo Gaja. Résumer son histoire et les bienfaits qu’il a apporté au piémont n’est pas choses aisée tant notre homme a su se montrer innovant, provocateur et tellement brillant.
Surnommé le « Roi Gaja » et qualifié de « l’homme qui a emmené le Piémont dans le monde moderne », vous aurez compris que vous allez découvrir le vin d’un véritable mythe vivant.
Tout comme Bruno Giacosa, Angelo Gaja a commencé à produire ses premiers flacons au début des années 1960. A l’époque la famille Gaja était déjà propriétaire de parcelles bien tenues et achetait également du raisin aux petits producteurs locaux. La grand-mère d’Angelo, Clotilde Rey, l’a d’ailleurs beaucoup influencé.
Les principes d’Angelo sont bibliques : tenue de vignes millimétrées, rendements infimes et surtout un élevage soigné faisant appel aux futs et aux foudres neufs.
Dagromis est le fruit de l’acquisition du domaine de Gromis à la Morra dans les années 90 par la famille Gaja. Situé au cœur du célèbre cru Cerequio, vous êtes en plein cœur de Barolo. Ici, le sol se compose essentiellement de calcaire, d’argile et de marne sur une exposition sud / sud-est.
Les Gaja l’assemblent avec un peu de vins provenant de la commune voisine de Serralunga d’Alba, connue pour donner des jus plus élégants.
Le Nebbiolo de Dagromis est ensuite élevé une année en foudre puis trois ans dans des merrains nobles de la forêt de Tronçais.
2006 se découvre tout doucement derrière sa couleur rouge pourpre. Il renferme un univers aromatique très complexe allant du sous bois, du poivre en passant toujours par cette note floral très typique de la région pour terminer sur l’épice et le goudron.
Le boisé « typique » de Gaja se fond en bouche pour laisser place à une matière infiniment veloutée, parsemée de tannins fins et précis. Un vin qui commence à rentrer dans sa phase de maturité.

Suggestion gourmande

Macaroni au foie gras à la truffe, fin ragout de veaux aux olives noires et à la polenta ou sanglier rôti façon Rossini, les idées se précipitent à l’approche de ce grand vin de gastronomie.