Domaine Alain Graillot - Hermitage Rouge 2012


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    2020
  • Apogée
    2028/2030
  • Boire avant
    2035
  • Conseil de service
    Entre 16 et 18 degrés
  • Servir à
    Après une longue décantation,

Description

Avec Cote Rôtie, la colline de l’Hermitage constitue le joyau de la Vallée du Rhône septentrionale. Se dressant fièrement dans le paysage viticole, ce terroir unique est le fruit de centaines de petites parcelles morcelées reposant sur une diversité de sols unique au monde.
Une telle richesse de diversité engendre forcément des vins à son image : complexes, racés et voués à une très longue évolution dans le temps.
Les débuts d’Alain sur l’Hermitage ont commencé en 1989 sur le terroir des « greffieux » avec à peine trois malheureuses barriques. La passion se faisant, Alain a eu l’opportunité d’acquérir en 1993 un peu de Beaume et de Péléat, deux terroirs également très puissants que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.
La noblesse d’un très grand vin est au rendez-vous sur des nuances très subtiles, fruitées dans un premier temps sur le cassis et la mûre. La violette apparait très élégamment ensuite.
L’ampleur de la sensation tactile en bouche se dessine de manière évidente. Le grain de tanins se montre particulièrement ciselé et très long. Un élevage justement associé à la matière y est pour beaucoup.

Suggestion gourmande

Race et complexité de l’Hermitage nous conduisent à vous suggérer une cuisine de caractère.
Des ris de veau laqués, cuisinés en cocotte avec un jus court à la réglisse seront parfaitement adaptés à la finesse du millésime 2012.
Un gibier comme un Col Vert frotté aux épices et aux poivres, simplement rôtis et proposé avec des ravioles de potiron devrait être également somptueux en termes d’accord.