inscriptionacces
 

Le Morgon par Marcel Lapierre, pour les amoureux des vins naturels !

Morgon, situé sur le village de Villié-Morgon au cœur d'un des crus du Beaujolais, est une appellation où un vigneron a beaucoup oeuvré pour le respect de la vigne et de son moût. Marcel Lapierre exploite depuis 1973, le domaine de sept hectares et a accueilli son fils Mathieu en 2005. Ce dernier a repris le flambeau après le décès en 2010 de Marcel.
C'est à partir de 1981, sous l'influence de Jules Chauvet que le domaine de Marcel Lapierre cultive ses vignes sans chimie afin de ramasser des raisins dans un état sanitaire sain et mûr. Son style de vinification est celui du naturel, sans additifs et sans dioxyde de soufre. Grâce à tout cela, beaucoup de vignerons ont suivi l'exemple et offrent aux amoureux des vins « natures » tout le bien être recherché.
La preuve en est encore une fois avec le nouveau millésime du domaine, vinifié entièrement par Mathieu Lapierre et qui égale ceux élaborés par son père.

Marcel Lapierre - Morgon 2011

Le plaisir et la générosité du Gamay de Morgon sur 2011 sont toujours au rendez-vous. Le Gamay est un cépage souvent mal interprété. Il est en effet difficile à vinifier car il est fragile et offre des vins souvent racés.
Je découvre ce vin au travers une robe d'un joli rouge grenat et peu limpide. Ce n’est pas un soucis, au contraire c'est qu'on attend avec des vins natures. En portant le vin au nez, j'apprécie la plénitude de fruits rouges alliés à quelques connotations herbacées. Avec une aération, la précision des arômes se distingue : une palette de fruits des bois, de fraises, de mûres sauvages, de cerises, avec des notes de menthe, d'herbe coupée avec des senteurs animales en finale. Un vin bien intense se fait sentir. En bouche, le vin est sur des tannins soyeux malgré une concentration dense, équilibrée par une structure moyenne mais soutenue. Il faudra attendre le milieu de bouche et une bonne ouverture pour apprécier les arômes fruités qui se marieront parfaitement au volume ample de ce vin qui se dirigera vers une finale plaisante.

 
Marcel Lapierre - Morgon 2011
Marcel Lapierre - Morgon 2011
 
Marcel Lapierre - Morgon 2011 en Magnum

Le plaisir et la générosité du Gamay de Morgon sur 2011 sont toujours au rendez-vous. Le Gamay est un cépage souvent mal interprété. Il est en effet difficile à vinifier car il est fragile et offre des vins souvent racés.
Je découvre ce vin au travers une robe d'un joli rouge grenat et peu limpide. Ce n’est pas un soucis, au contraire c'est qu'on attend avec des vins natures. En portant le vin au nez, j'apprécie la plénitude de fruits rouges alliés à quelques connotations herbacées. Avec une aération, la précision des arômes se distingue : une palette de fruits des bois, de fraises, de mûres sauvages, de cerises, avec des notes de menthe, d'herbe coupée avec des senteurs animales en finale. Un vin bien intense se fait sentir. En bouche, le vin est sur des tannins soyeux malgré une concentration dense, équilibrée par une structure moyenne mais soutenue. Il faudra attendre le milieu de bouche et une bonne ouverture pour apprécier les arômes fruités qui se marieront parfaitement au volume ample de ce vin qui se dirigera vers une finale plaisante.
En magnum

 
Marcel Lapierre - Morgon 2011 en Magnum
Marcel Lapierre - Morgon 2011 en Magnum
 
Marcel Lapierre - Morgon 2011 en Jéroboam

Le plaisir et la générosité du Gamay de Morgon sur 2011 sont toujours au rendez-vous. Le Gamay est un cépage souvent mal interprété. Il est en effet difficile à vinifier car il est fragile et offre des vins souvent racés.
Je découvre ce vin au travers une robe d'un joli rouge grenat et peu limpide. Ce n’est pas un soucis, au contraire c'est qu'on attend avec des vins natures. En portant le vin au nez, j'apprécie la plénitude de fruits rouges alliés à quelques connotations herbacées. Avec une aération, la précision des arômes se distingue : une palette de fruits des bois, de fraises, de mûres sauvages, de cerises, avec des notes de menthe, d'herbe coupée avec des senteurs animales en finale. Un vin bien intense se fait sentir. En bouche, le vin est sur des tannins soyeux malgré une concentration dense, équilibrée par une structure moyenne mais soutenue. Il faudra attendre le milieu de bouche et une bonne ouverture pour apprécier les arômes fruités qui se marieront parfaitement au volume ample de ce vin qui se dirigera vers une finale plaisante.
En jéroboam

 
Marcel Lapierre - Morgon 2011 en Jéroboam
Marcel Lapierre - Morgon 2011 en Jéroboam