inscriptionacces
 

Fabuleux domaine Georges Vernay : Condrieu et Côte-Rôtie

Il faut bien le reconnaître, si la réputation et la qualité des vins de Condrieu est aujourd’hui à ce niveau d’exception, c’est avant tout grâce à Georges Vernay.
Tout commence dans les années 1950 lorsque le domaine Vernay reprend une toute petite parcelle qui fait toujours la fierté du domaine : Le Coteau de Vernon.
A l’époque, Condrieu n’était qu’une toute petite appellation, laissée à l’abandon par les vignerons qui préféraient la culture des arbres fruitiers à celle de la vigne. Pour la petite anecdote, le kilo d'abricots se vendait 7 francs et la bouteille de Condrieu 1,50 francs.
Il faut l’imaginer, Georges Vernay. L’image même du vigneron, comme nous aimons au Carré des Vins. L’œil vif, le verbe haut et surtout dévouant toute sa vie à l’appellation Condrieu.
Il a œuvré avec passion pour reconstruire petit à petit les terrasses qui soutiennent les différentes parcelles de l’appellation. Mais également pour réduire considérablement les rendements, engendrant des vins à la texture généreuse, toujours très large en bouche flirtant avec des nuances d’abricot rôti, de lavande et d’acacia.
C’est aujourd’hui Christine Vernay, sa fille, qui, en compagnie de Paul son époux, fait évoluer au mieux ce domaine de rêve qui s’étend sur une dizaine d’hectares.
Plusieurs de leurs belles cuvées sont désormais célèbres. Sur les derniers millésimes, les Condrieu se montrent de plus en plus épurés et cristallins, tandis que les rouges en Cote-Rôtie offrent un grain subtil et tout en délicatesse.
Un immense travail à la vigne, tout comme une attention de tous les instants au chai portent leurs fruits.
2012 se déguste déjà pleinement avec des Chaillées de l’Enfer expressives au possible, un Vernon toujours aussi ample et minéral. En Cote-Rôtie, Maison Rouge 2011 nous régale par ses tanins racés et juteux.

Domaine Georges Vernay – Condrieu "Le Coteau de Vernon" 2011

Comme nous l’évoquions, le Coteau de Vernon est une parcelle mythique et sans doute la plus belle de l’appellation. C’est un terroir pentu, très escarpé, d’à peine deux hectares sur un sol friable de granit appelé localement le « Gorre ». Il produit tous les ans les rendements les plus bas de l’appellation mais il est surtout une hymne au viognier.
2011 se dévoile sur une teinte or clair d’une brillance rare pour laisser très vite la place à une intensité aromatique rare. On parle bien d’intensité tellement les arômes se présentent de façon spontanée apportant pêle-mêle des notes de citron, de pèche jaune, de violette, d’abricot bien sur balayés par des senteurs de rhubarbe et de glycine.
Le Coteau de Vernon dévoile sa magie en bouche par sa texture légendaire et inimitable. On le reconnait parmi tant d’autres par son volume, par sa texture presque tannique (comme un Montrachet). La bouche est guidée par une ligne minérale impressionnante pour conclure en salinité. Sur 2011, l’aromatique signe d’une nuance délicatement florale.

 
Domaine Georges Vernay – Condrieu  "Le Coteau de Vernon" 2011
Domaine Georges Vernay – Condrieu  "Le Coteau de Vernon" 2011