inscriptionacces
 

Fabuleux domaine Georges Vernay : Condrieu et Côte-Rôtie

Il faut bien le reconnaître, si la réputation et la qualité des vins de Condrieu est aujourd’hui à ce niveau d’exception, c’est avant tout grâce à Georges Vernay.
Tout commence dans les années 1950 lorsque le domaine Vernay reprend une toute petite parcelle qui fait toujours la fierté du domaine : Le Coteau de Vernon.
A l’époque, Condrieu n’était qu’une toute petite appellation, laissée à l’abandon par les vignerons qui préféraient la culture des arbres fruitiers à celle de la vigne. Pour la petite anecdote, le kilo d'abricots se vendait 7 francs et la bouteille de Condrieu 1,50 francs.
Il faut l’imaginer, Georges Vernay. L’image même du vigneron, comme nous aimons au Carré des Vins. L’œil vif, le verbe haut et surtout dévouant toute sa vie à l’appellation Condrieu.
Il a œuvré avec passion pour reconstruire petit à petit les terrasses qui soutiennent les différentes parcelles de l’appellation. Mais également pour réduire considérablement les rendements, engendrant des vins à la texture généreuse, toujours très large en bouche flirtant avec des nuances d’abricot rôti, de lavande et d’acacia.
C’est aujourd’hui Christine Vernay, sa fille, qui, en compagnie de Paul son époux, fait évoluer au mieux ce domaine de rêve qui s’étend sur une dizaine d’hectares.
Plusieurs de leurs belles cuvées sont désormais célèbres. Sur les derniers millésimes, les Condrieu se montrent de plus en plus épurés et cristallins, tandis que les rouges en Cote-Rôtie offrent un grain subtil et tout en délicatesse.
Un immense travail à la vigne, tout comme une attention de tous les instants au chai portent leurs fruits.
Coup de projecteur sur le très riche millésime 2013 pour les Chaillées de l’Enfer et le mythique Coteau de Vernon. Plus floral et de grande saveur, 2012 sera présent avec la Cote Rôtie « Maison Rouge » et la « Dame Brune » sur Saint Joseph

Lots restants : 1/6
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Les Chaillées de l’Enfer" 2012

« On est à l’enfer », voila ce que criaient les anciens lorsqu’ils arrivaient sur le haut des Chaillées de l’Enfer.
Situées au cœur de l’appellation, sur moins de deux hectares de sols granitiques, les Chaillées sont soigneusement vendangées, un tout petit peu plus tôt que le Coteau de Vernon.
Côté cave, les 7000 bouteilles qui quittent le domaine tous les ans ont été délicatement élevées en barriques de 225 litres avec un recours modéré au fût neuf.
2012 est un millésime d’accès direct qui se déguste déjà très bien. L’abricot, la verveine tout comme des nuances très florales de lavande s’expriment au nez avec une bonne intensité.
Une fois en bouche, le viognier se déguste sur une allonge fine et vivifiante. Les Chaillées de l’Enfer 2012 sont un modèle de pureté et d’élégance.

 
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Les Chaillées de l’Enfer" 2012
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Les Chaillées de l’Enfer" 2012
 
Lots restants : 27/48
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Les Chaillées de l’Enfer" 2013

« On est à l’enfer », voila ce que criaient les anciens lorsqu’ils arrivaient sur le haut des Chaillées de l’Enfer.
Situées au cœur de l’appellation, sur moins de deux hectares de sols granitiques, les Chaillées sont soigneusement vendangées, un tout petit peu plus tôt que le Coteau de Vernon.
Côté cave, les 7000 bouteilles qui quittent le domaine tous les ans ont été délicatement élevées en barriques de 225 litres avec un recours modéré au fût neuf.
Particulièrement concentrée, les Chaillées de l’Enfer offrent un recueil de senteurs fruitées exquis : violette, abricot et confiture de pèche. Beaucoup de spontanéité et une grande ouverture aromatique au nez.
Une fois en bouche, la tension caractéristique des Chaillées se retrouve avec une notion de gras supplémentaire. Voila un Condrieu de tout premier ordre n’attendant que la table et ses plaisirs pour se livrer.

 
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Les Chaillées de l’Enfer" 2013
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Les Chaillées de l’Enfer" 2013
 
Lots restants : 7/12
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Le Coteau de Vernon" 2012

Le Côteau de Vernon est LE terroir mythique de Condrieu, d’où naissent les plus grands flacons de l’appellation. Le viognier se gorge ici d’une sève unique et d’une distinction époustouflante.
Le vignoble est, bien sûr, exceptionnel : ce sont deux hectares et demi de vignes exposés plein sud sur des terrasses granitiques escarpées et abruptes (appelées localement gorre).
Le Coteau de Vernon charme tout de suite par son concentration et sa puissance aromatique. On perçoit dans une définition rare des senteurs de pêche de vigne, de violette, de fruits exotiques avec une nuance de chèvrefeuille.
La texture de bouche offre une matière concentrée, racée avec un équilibre qui s’affirme tout doucement. 2012 signe une brillante réalisation qui dévoile en finale une minéralité exemplaire et de beaux amers de gastronomie

 
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Le Coteau de Vernon" 2012
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Le Coteau de Vernon" 2012
 
Lots restants : 18/60
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Le Coteau de Vernon" 2013

Le Côteau de Vernon est LE terroir mythique de Condrieu, d’où naissent les plus grands flacons de l’appellation. Le viognier se gorge ici d’une sève unique et d’une distinction époustouflante.
Le vignoble est, bien sûr, exceptionnel : ce sont deux hectares et demi de vignes exposés plein sud sur des terrasses granitiques escarpées et abruptes (appelées localement gorre).
Le Coteau de Vernon charme tout de suite par son concentration et sa puissance aromatique. On perçoit dans une définition rare des senteurs de pêche de vigne, de violette, de fruits exotiques avec une nuance de chèvrefeuille.
Voila 2013 s’inscrivant tout logiquement dans la lignée des grands Vernon comme 2010, 2005 ou le très recherché 1996. Très épuré, cristallin et long, c’est un Vernon de grande race, sans excès de texture ni de bois.
Sublime !

 
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Le Coteau de Vernon" 2013
Domaine Georges Vernay - Condrieu "Le Coteau de Vernon" 2013
 
Lots restants : 25/36
Domaine Georges Vernay - Saint-Joseph "Dame Brune" rouge 2012

La Dame Brune 2012 est puissante, avec une trame et un profil qui se rapprochent des côte-rôtie. Elle possède des tanins très fins et souples qui lui donnent un très bon potentiel de garde, d’au moins 15 ans. »
Comme son nom l’indique, voila une cuvée de concentration, profonde et colorée.
Passé quelques instants dans le verre, on profite d’une pléiade d’aromes évoquant la réglisse, la violette, la note « classique » de crème de cassis et une touche plus poivrée.
Le recours limité au bois durant l’élevage donne un vin au grain ciselé, de tanin soyeux et long. Voila un Saint Joseph parfaitement réalisé qui permettra de découvrir le style noble des vins du domaine.

Seulement 1500 flacons pour un vin a posséder absolument !

 
Domaine Georges Vernay - Saint-Joseph "Dame Brune" rouge 2012
Domaine Georges Vernay - Saint-Joseph "Dame Brune" rouge 2012
 
Lots restants : 10/12
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2011

Maison Rouge est une cuvée précieuse pour la famille Vernay car elle fut la première vigne acquise par Georges dans les années 1970.
Située tout au sud de l’appellation, cette vieille vigne repose sur une base granitique (commune à toute l’aire). Voyant le potentiel grandissant de cette cuvée, Christine Vernay l’a isolée dès 1996 pour racheter peu à peu les parcelles avoisinantes et faire de Maison Rouge une sublime Côte-Rôtie.
« Maison Rouge » du domaine Vernay se destine donc tout naturellement aux amateurs de vins de garde, à encaver dès à présent et à ressortir sous une bonne dizaine d’années.
2011 s’inscrit tout logiquement comme un millésime de temps qui devra se faire attendre pour livrer tous ses secrets.
La robe vient à nous sur une teinte violacée et éclatante. Très vite, des senteurs d’olive noire, de crème de cassis, de violette se révèlent être très présentes.
La gamme aromatique fait preuve d’une bonne complexité tout comme de senteurs fumées délicieuses.
En bouche, « Maison Rouge » repose sur des tanins soyeux, satinés qui devront dans le temps veloutés caressants. L’élevage offre à la bouche une texture de grande classe avec une expression très noble de l’appellation.
Les aromes précédemment évoqués sont rejoints par des nuances de truffe noire, de poivre blanc et de tabac.
La persistance aromatique dépasse de loin les 30 caudalies pour notre plus grand plaisir.

 
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2011
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2011
 
Lots restants : 40/60
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2012

Maison Rouge est une cuvée précieuse pour la famille Vernay car elle fut la première vigne acquise par Georges dans les années 1970.
Située tout au sud de l’appellation, cette vieille vigne repose sur une base granitique (commune à toute l’aire). Voyant le potentiel grandissant de cette cuvée, Christine Vernay l’a isolée dès 1996 pour racheter peu à peu les parcelles avoisinantes et faire de Maison Rouge une sublime Côte-Rôtie.
« Maison Rouge » du domaine Vernay se destine donc tout naturellement aux amateurs de vins de garde, à encaver dès à présent et à ressortir sous une bonne dizaine d’années.
Nous l’écrivions précédemment 2012 est un millésime de distinction et de finesse aromatique. On le retrouve ici sur un nez très suggestif évoquant les fruits noirs frais et la violette.
En bouche, « Maison Rouge 2012 » offre un esprit très classique, velouté et infiniment subtile de Cote Rôtie.
Quand certains recherchent la force et la densité, Christine elle joue dans l’élégance de texture et c’est gagné.

 
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2012
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2012
 
Lots restants : 8/12
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2012 en Magnum

Maison Rouge est une cuvée précieuse pour la famille Vernay car elle fut la première vigne acquise par Georges dans les années 1970.
Située tout au sud de l’appellation, cette vieille vigne repose sur une base granitique (commune à toute l’aire). Voyant le potentiel grandissant de cette cuvée, Christine Vernay l’a isolée dès 1996 pour racheter peu à peu les parcelles avoisinantes et faire de Maison Rouge une sublime Côte-Rôtie.
« Maison Rouge » du domaine Vernay se destine donc tout naturellement aux amateurs de vins de garde, à encaver dès à présent et à ressortir sous une bonne dizaine d’années.
Nous l’écrivions précédemment 2012 est un millésime de distinction et de finesse aromatique. On le retrouve ici sur un nez très suggestif évoquant les fruits noirs frais et la violette.
En bouche, « Maison Rouge 2012 » offre un esprit très classique, velouté et infiniment subtile de Cote Rôtie.
Quand certains recherchent la force et la densité, Christine elle joue dans l’élégance de texture et c’est gagné.

 
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2012 en Magnum
Domaine Georges Vernay – Côte-Rôtie « Maison Rouge » 2012 en Magnum