Domaine Vincent Pinard - Sancerre - Pinot Noir "Charlouise" 2010


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2020
  • Boire avant
    2025
  • Conseil de service
    Décantation : oui
  • Servir à
    16-18°C

Description

Encore à ses débuts mais des débuts prometteurs et gages de plaisirs, Charlouise sur le millésime 2010 est une merveille d’aboutissement et de maîtrise de l’élevage.
Les deux frères Clément et Florent y sont d’ailleurs pour beaucoup. En plus d’être deux talents nés pour la conduite du vignoble comme pour le travail de caves, nos deux compères complices sont fous de vins : il n’y a qu’a passer un moment avec eux pour comprendre que leurs pères spirituels, comme le domaine de Trévallon, le domaine Armand Rousseau, le domaine Clape, les vins de Philippe Alliet ou du Clos Rougeard, guident leurs sensibilités de vignerons.
Revenons à ce très beau millésime 2010 issu d’une vendange à la maturité juste, avec de beaux fruits sains, parfaitement équilibrés qui ont enfanté des jus superbes à la cave.
Ces derniers sont directement entonnés pour évoluer au cours d’un élevage long de 18 mois minimum. Cet élevage nourrit le Pinot Noir en lui faisant acquérir de la profondeur de constitution, de l’étoffe et une gamme aromatique complexe et racée.
Le nez en est donc sa parfaite représentation. Si vous êtes joueur, essayez-le à l’aveugle en compagnie de Pinot Noir de noble origine, vous verrez comment Charlouise sort son épingle du jeu.
Il offre beaucoup de subtilité, d’harmonie soulignée par une expression raffinée et très loin des clichés du Sancerre jeune et fruité. Des touches de prune noir, de fruits pochés et des notes sont présents sur la gamme aromatique.
Les premières sensations en bouche perçoivent une texture ample, tapissante avec un grain de tanin très délicatement extrait. L’élevage vient signer l’ensemble et nous régale par la noblesse qu’il dégage. En rétrolfaction, le poivre noir et le cèdre ne sont qu’un très petit aperçu des arômes que vous retrouverez.

Suggestion gourmande

Partons à la recherche du savoureux et du fondant en bouche. L’accord est donc tout trouvé avec une côte de veau du Limousin, rôtie en doucement, arrosée de beurre demi-sel pour lui donner une belle coloration et la nourrir. Les premières asperges vertes retrouverons petits pois et févettes dans une garniture mijotée.