Cuvée Eric Verdier - Vin Liquoreux - Saussignac 2009 - 50cl


Produit épuisé.

Dégustation et garde

    Description

    « Chaque millésime que j’ai produit de Saussignac m’a valu force louange. Même les amateurs peu enclins à la dégustation des vins liquoreux m’ont fait part de leur étonnement. Il faut bien dire que le monde des vins liquoreux n’offre que rarement une grande émotion. La plupart des vins sont le plus souvent doucereux, confiturés, fatiguant la langue dès le premier verre. Pourtant, à son sommet, un grand vin doux peut être admirable.
    Les grands « Beerenauslese » de Moselle allemande, quelques grands « Ruster Ausbruch » autrichiens et bien évidemment les grands millésimes des Château d’Yquem à Sauternes et Château Climens à Barsac ont offert aux gourmets des boissons en or, des ambroisies mémorables. Malheureusement ces cuvées phénoménales ont comme revers des prix aussi élevés que le plaisir offert: de 100 à 1500 euros la bouteille. Dissuasif !
    La chance a voulu, en développant mon partenariat sur le vignoble de la Tourmentine (situé en bergeracois), de pouvoir réaliser sur les terres de Saussignac un superbe vin blanc doux.
    Ayant fait mon apprentissage en matière de liquoreux avec l’excellent Pierre Meslier, alors régisseur du Château d’Yquem (j’ai pu suivre avec lui l’évolution du somptueux 1983), j’ai appris à goûter le vrai botrytis cinerea, à récolter le juste raisin et à lui assurer une vinification et un élevage idoines qui vont permettre à son bouquet et à son goût intense de se développer. 1977, 2001, 2003 et 2007 ont laissé à tous mes clients des souvenirs émus.
    Au mois de juin 2012, un fidèle de cette cuvée a organisé une dégustation à l’aveugle de grands Sauternes où mon Saussignac fut présenté. Quelle ne fut pas la stupeur du jury découvrant cette cuvée inconnue à la première place au côté du roi Yquem...
    Le 2009 que je vous propose aujourd’hui est encore supérieur aux 4 autres réalisations. C’est une petite merveille d’équilibre. Malgré une extrême richesse (13,5° d’alcool et 150 g de sucre résiduel), le vin est d’une incroyable suavité, sans jamais manquer de sapidité. Intense son petit goût de citron confit, d’ananas, de miel d’acacia, avec des notes de mangue de Thaïlande et une pointe de rose de Grasse signe le flacon d’exception et fait de chaque bouteille un concert pour les sens, un hymne à la joie; c’est la « Pastorale de Beethoven » version liquide.
    Malheureusement les 400 litres du nectar n’offriront que 800 bouteilles de 50 cl.
    Heureux ceux qui vont acquérir quelques bouteilles puisqu’ils pourront à chaque humectation du prodigieux liquide, telle une cure de Jouvence, se remémorer de doux souvenirs, peut-être même verser une larme de bonheur, ou encore, tel un "chaman", vibrer intérieurement dans une extase sublime. »
    Eric Verdier

    Suggestion gourmande