Chignin-Bergeron - Blanc 2007


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2015
  • Boire avant
    2018
  • Conseil de service
    Décantation : non
  • Servir à
    10-12°C

Description

Chignin-Bergeron est peut être la plus connue des appellations de Savoie, mais saviez-vous que Bergeron est le nom local du cépage Roussanne. Les vignes de Gilles Berlioz bénéficient l’été d'un climat chaud et relativement froid l'hiver. L'exposition sud associée aux terroirs des Châteaux et La Tournaz, riches en argilo-calcaire, sont tout à fait intéressants et propices à ce raisin. Les amoureux du vin ont souvent plus d'expérience avec la maturité de ce cépage sur des régions plus connue telle que Hermitage.
Et bien la Roussanne réagit parfaitement sur ces lieux, la preuve en est avec ce millésime dont la robe est d'un jaune or intense, brillante et aux reflets dorés. Le vin dégage au cœur une jolie luminosité, me faisant penser que le vin a beaucoup à révéler. Au nez, le vin est d'une grande franchise. Il dévoile immédiatement des parfums frais d'abricots, de noisettes puis quelques connotations fumées. Avec l'aération, ce Chignin Bergeron gagne en onctuosité au travers des arômes plus suaves. La bouche est voluptueuse, d'un joli gras avec cependant une légère fraîcheur venant peu à peu s'harmoniser à cette structure. Plus on le déguste et plus il gagne en volume, en précision et en minéralité.
Le plaisir de fruit est déjà au rendez-vous, je pense que ce vin pourra encore plus fortement nous surprendre dans un futur proche.

Suggestion gourmande

Dos de cabillaud rôti accompagné de légumes de saison à l’huile d’olive et citronnelle.