Pouilly-Fuissé - Tête de Cru "Les Perrières" 2009


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2018
  • Boire avant
    2023
  • Conseil de service
    Décantation : non
  • Servir à
    10-12°C

Description

Lorsque nous avons goûté ce vin pour la première fois, il faisait partie d'une dégustation comprenant des flacons de climats autrement plus prestigieux de Meursault et de Puligny-Montrachet.
Pour le Carré des Vins, il s'agissait pourtant de la plus grande bouteille, et de loin. C'est avec un plaisir immense que nous vous la proposons aujourd'hui.

Depuis longtemps au domaine Ferret, on travaille le Chardonnay à la méthode des grands Bourgognes Blancs. D'ailleurs Jeanne Ferret ramassait déjà des raisins d'une belle maturité, les vinifiait selon leurs origines parcellaires afin d'obtenir au plus juste et au plus précis l'expression du terroir. Sa fille Colette a toujours travaillé dans le même sens, en mettant cependant plus un style « chardonnay bourguignon » grâce à des élevages en barriques plus prononcés. Aujourd'hui, la maison Jadot, et c'est leur souhait, travaille les vignes puis les vins dans le même esprit que la famille Ferret.
Le nom « Tête de Cru Perrières » a été donné par Jeanne Ferret. C'est une cuvée provenant du cépage chardonnay de vignes d'environ 35 ans au terroir à dominante argilo-calcaire. Ici les vinifications se font tout d'abord dans des cuves thermo-régulées, les fermentations se font également en cuves puis l'élevage se poursuit dans des fûts, 20% de neufs, pour une durée d'environ 10 mois.
Après avoir pris connaissance de son identité territoriale, je découvre le vin en premier lieu par sa sublime robe jaune pâle, brillante, limpide avec quelques reflets dorés venant dynamiser cette couleur. Au nez, c'est un vrai bonheur : un mélange franc entre des arômes de fruits, de fleurs blanches, d'amandes et de notes toastées apportées par un élevage très bien maîtrisé. Je dois dire que ce nez est très flatteur et enjoué. L'attaque en bouche se fait sur une belle et onctueuse amplitude, typique du Chardonnay, mais cela dit, une jolie et intense fraîcheur se dessine dès le milieu de dégustation. Je remarque ces belles notes aromatiques, une harmonie entre les fruits, les fleurs et les amandes torréfiées, mais aussi quelques parfums empyreumatiques donnant un vrai caractère et une grande complexité à la structure de ce vin.
La finale est bien équilibrée, la longueur est franche et le volume plein du départ se perpétue tout au long de la dégustation.
Un vrai plaisir tout simplement...

Suggestion gourmande

Carpaccio de Noix de Saint Jacques d'Erquy sur un lit de choux verts et son émulsion citronnelle et amandes.