Mathilde et Yves Gangloff - Condrieu 2010


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2016
  • Boire avant
    2020
  • Conseil de service
    Décantation : oui
  • Servir à
    10-12°C

Description

C'est à 40 kilomètres au sud de Lyon que se trouve le vignoble de Condrieu, s'étendant sur une centaine d'hectares et sur sept communes au croisement entre trois départemens. Le Condrieu d'Yves Gangloff est connu à la fois pour sa générosité mais aussi pour sa finesse, droite et d'une belle minéralité. Cela est dû au fait que son Condrieu est l'assemblage de deux lieu-dits, le fameux Coteau de Chery à l'exposition sud/sud-est et la Côte Bonnette orientée sud/sud-ouest, sur des pentes d'environ 50%, typiques de cette région. Ces expositions sont très importantes et bénéfiques pour l'obtention de beau Viognier, seul et unique cépage autorisé dans l'appellation de Condrieu.
Sur ce millésime, je découvre un vin blanc d'une belle et subtile robe jaune paille, d'une cristalline brillance. Le vin est limpide et plaisant. Au nez, j'apprécie beaucoup la finesse ainsi que la franchise de ces arômes, mariage entre des parfums de poire, d'ananas, d'abricot avec de légères touches florales tel le lys et la violette. L'attaque en bouche est pure, la fraîcheur du millésime se ressent et la complexité apportée par le terroir sableux, rocailleux et de granits altérés se perçoit des le milieu de bouche. Un peu réservées au départ de la dégustation, la justesse de son équilibre et la structure onctueuse due à un passage en barrique, environ 30% de fûts neufs, se réveillent rapidement.
Un très beau Condrieu, dans l'élégance et la subtilité et non pas dans l'exubérant comme peuvent l'être certains aujourd'hui.

Suggestion gourmande

Queue de homard rôtie à la citronnelle accompagnée d'un tartare d'araignée de mer.