Gilles Berlioz - Chignin-Bergeron "Les Filles" 2012 en Magnum


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2018
  • Boire avant
    2022
  • Conseil de service
    Carafage idéal
  • Servir à
    10-12°C

Description

La toute petite parcelle consacrée à la réalisation de la cuvée Les Filles est située sur un bas de pente, un terroir plutôt froid qui garantit une maturation longue et douce à la Roussanne.
Sous l’appellation Bergeron, c’est bien la Roussanne (célèbre cépage de Châteauneuf-du-Pape entre autre) que nous retrouvons. Chez Gilles Berlioz, nous l’apprécions pour sa singularité et son éclat. Vendangée à une très juste maturité, sans excès, elle présente un vin tout en éclat et en pureté.
Ce vin s’affiche dès le nez avec une finesse édifiante. On se régale de notes tout de suite très minérales : caillou frotté, calcaire et pierre blanche laissent ensuite la place à des touches très caractéristiques de pèche jaune et de poire.
Une fois en bouche, les sens sont accueillis par une chair de beau volume, qui offre du confort et beaucoup de largeur. La Roussanne se livre sans retenue avec beaucoup d’harmonie apportée par une tension vive toute relative au millésime 2012.
Lorsque la finale approche, le terroir livre des accents salins avec beaucoup de fraîcheur en retour. L’aromatique conserve les notes précédemment évoquées, très vite rejointes par des senteurs de tilleul et de miel d’acacia.
En magnum

Suggestion gourmande

Hommage à la gastronomie savoyarde et direction le Lac pour y découvrir son plus beau poisson : l’Omble Chevalier. A peine saisi pour respecter la finesse de sa chair, on le servira avec de fines ravioles de mousserons au citron confit.