Domaine Huet - Vouvray Moelleux - Le Mont 1er Trie 1990


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2025-2030
  • Boire avant
    2040
  • Conseil de service
    Non
  • Servir à
    10-12°C

Description

Le Mont est porté par la grâce d’un très très grand millésime avec le mythique 1990. Il est le millésime que l’on aimerait retrouver tous les ans dans la Loire et ailleurs bien sur.
Toutes les conditions furent réunies à l’époque, que ce soit la douceur du climat, la maturité des raisins tout comme de leur abondance mais encore l’évolution des jus en cave.
Plutôt tourné Botrytis Cinirea selon les vignerons, ils offrent des flacons rares, des concentrés de terroirs et de grandes promesses d’évolution dans le temps.
Les premières tries encore ont préservé l’évolution du vin et c’est un «bébé», un tout jeune 1990 que nous retrouvons ici sur une robe paille très lumineuse et brillante.
Passer cette dernière, l’aromatique a conservé également beaucoup de jeunesse puisqu’il vient sur des nuances de poire rôtie, de nectarine et d’abricot. L’aération lui fait acquérir de notes très subtiles de cuir, de mangue et de nougatine.
En bouche, la teneur en sucres résiduels très harmonieuse dessine un palais long, raffiné guidé par la tension propre au Chenin.
La magie de Vouvray anoblie par la surmaturité vient se livrer sans retenue sur des senteurs de pierre blanche, de truffe noire, de suie avec des esquisses plus fruitées tournées vers la poire, la confiture d’agrumes et la chair de pomelo confite.
Voici un très grand 1990, un incontournable de la Vallée de la Loire à l’avenir encore prometteur de belles émotions.

Suggestion gourmande

Un vin de cette complexité et de cette grandeur demandera des mets à son égal avec de la personnalité également. Une traditionnelle et très classique Poule au pot, garnie de beaux morceaux de foie gras pochés dans un bouillon de légumes offrira un plaisir sans fin.
Pour les amateurs de beaux fromages, plusieurs accords seront à portée de fourchette avec la famille des pâtes bleues en début d’affinage comme une Fourme de Montbrison, un Roquefort Carles ou encore jeune Stilton. Un chutney de fruits jaunes serait souhaitable pour favoriser l’union entre le fromage et le vin.