Eric Verdier - Coteaux d'Aix en Provence blanc "Château Virant - Rolle de Cravon" 2012


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2020
  • Boire avant
    2025
  • Conseil de service
    Après un passage en carafe
  • Servir à
    10-14°C

Description

" Je savais que je pouvais élever encore le niveau de qualité de cette cuvée, mais il me fallait un millésime qui cumule un certain nombre de facteurs. Comme la récompense du travail et de la passion, « Dame Nature » m’a offert en 2012 des raisins parfaits au-delà de mes espérances et, peut-être, de mes propres compétences ! Il faut être humble en matière de viticulture; la plus petite erreur, fusse-t-elle insignifiante, peut faire perdre les tendres nuances tant recherchées qui font la différence. C’est le détail qui fait le chef d’oeuvre, et la vision globale instantanée qui fait l’oeuvre.
Les deux pièces qui constituent cette cuvée n’ont fini leur fermentation qu’au début du mois d’avril, juste à temps pour préparer la mise en bouteilles de cette splendeur liquide. Il n’y aura eu presque aucune oxydation secondaire puisque j’ai fait passer directement le vivant nectar d’un état sous protection fermentaire, dans son réceptacle de vie, sa bouteille, pour y débuter sa maturation lente par un échange minime, un faible transfert d’oxygène au vin par le truchement du bouchon de liège.
Le « Rolle de Cravon cuvée Eric Verdier » 2012 a une robe or telle une parure en vitrine de chez « Cartier ». Un mélange subtil d’éclat diamanté et d’or chaud miellé.
Le nez est une corbeille d’agrumes de Sicile, de bergamote de Calabre ; le pamplemousse est ici confit ainsi que l’ananas. C’est une promenade olfactive chez le remarquable confiseur « Lillamand » à St Remy de Provence. En bouche, le spectacle est continu, un véritable délice, de la suavité, de l’harmonie, de la pureté, de la fraîcheur; on croque dans le raisin et pourtant c’est bien du vin qui explose sur la langue. Un nectar sublime, gourmand, noble qui, en quelques humectations, rend hommage au Domaine de Chevalier blanc 1964, à quelques mythiques millésimes de Montrachet du Domaine de la Romanée Conti, au Corton Charlemagne de Coche-Dury ou, plus anciens, à ceux des années 60 et 70 de la Maison Louis Latour… Je m’évertue à faire des vins qui témoignent de souvenirs anciens qui vivent en moi et redent mon quotidien plus heureux, loin du tumulte et de la brutalité sauvage d’un monde, encore loin d’avoir atteint l’harmonie et la paix qui est son but, sa vraie nature…
Seulement 580 bouteilles produites, ne privez pas les amateurs de vin qui vous entourent du rare bonheur de déguster un vrai grand vin blanc .
Le vin comme une oeuvre d’art...."

Extrait de la présentation par Eric Verdier

Suggestion gourmande

Ce vin blanc rare, associe une bonne richesse en bouche et une certaine vivacité qui en font un vin équilibré et attrayant. Il accompagnera parfaitement poissons et crustacé cuisinés, timbales, tourtes et pâtés chauds.