Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

Plus d'informations

Paul Jaboulet Aîné Hermitage "La Chapelle" 2007

Hermitage

Une structure belle et équilibrée apportant un milieu de bouche ample et généreux.


Bientôt épuisé reste 10

Caractéristiques

  • Pays
    France
  • Région
    Rhône
  • Sous-Région
    Rhône Septentrional
  • Appellation
    Hermitage
  • Producteur
    Paul Jaboulet Aîné
  • Millésime
    2007
  • Couleur
    Rouge
  • Type de vin
    Sec
  • Format
    Bouteille de 75cl
  • Cépage(s)
    100% Syrah
  • Terroir
    Sols riches composés d’arènes granitiques recouvertes de micaschistes et de gneiss
  • Vendanges
    Manuelles.
  • Vinification
    Traditionnelle.
  • Elevage
    Élevage sous bois dans le chai millénaire "Vineum" durant 15 à 18 mois.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2020-2037
  • Boire avant
    2047+
  • Conseil de service
    Après un long passage en carafe
  • Servir à
    17°

Description

Le nom de cette parcelle d’Hermitage provient de la petite chapelle Saint-Christophe qui surplombe ce fameux grand vignoble situé dans le Rhône septentrional. La Chapelle est l’un des crus les plus recherchés sur le Rhône, tant pour sa complexité que pour sa finesse. Bien entendu c’est avec l’aide du cépage phare nommé Syrah et avec l’assemblage de différents terroirs comme Bessards, Greffieux ou encore Méal et les Rocoules, que l’on obtient la magie de ce vin. L’âge des vignes est d’environ 50 ans. Cela permet d’obtenir des raisins d’une très belle qualité apportant en fin de cycle, des jus remarquables. Ces derniers subissent un élevage en fûts sur une période allant de 15 et 18 mois.

Sur le millésime 2007, je remarque surtout une robe intéressante qui évolue discrètement en nous dévoilant un rouge-rubis intense, brillant et bien limpide. En approchant le verre à mon nez, j’apprécie la finesse des arômes racés de la Syrah, mélange entre les fruits noirs, les épices et les notes de violettes allégeant l’aspect olfactif. Un léger boisé se dégage en finale mais reste assez élégant. L’attaque en bouche se fait sur des tannins complexes, soyeux, tout en gardant une structure belle et équilibrée apportant un milieu de bouche ample et généreux. La finale est racée « grand vin », elle est à la fois longue et délicate.

Suggestion gourmande

Poitrine de pigeon du Pays de Racan rôtie au four et servie avec une purée de topinambours aux châtaignes et poêlée de champignons des bois.