Henri Bonneau Châteauneuf-du-Pape "La Réserve des Célestins" 2001


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    2015
  • Apogée
    2030
  • Boire avant
    2050
  • Conseil de service
    Décantation : oui
  • Servir à
    16-18°C

Description

Attention Grand Vin. Attention flacon rare. Attention millésime de rêve…
Voici La Réserve des Célestins. Vous allez approcher ici l’un des plus beaux vins vinifiés et élevés par Henri Bonneau : un message du temps !
Ce message du temps est né au cours de ce millésime 2001 particulièrement solaire, puissant et concentré. Il a fallu a Henri Bonneau et Daniel Combin pas moins de 9 longues années pour mettre au grand jour son potentiel et le magnifier d’un élevage divin.
L’approcher est presque intimidant tant il sait se montrer austère tout en étant complexe et raffiné. Ce sont tous ces paroxysmes qui habitent et vivent au cœur d’Henri Bonneau.
La couleur de la robe marque quelques franches lueurs grenats tout en conservant son intensité colorante habituelle.
Dirigeons nous vers le nez pour apprécier un grenache de haut maturité : riche, profond et d’une immense complexité. Cette dernière balaye : la truffe noire, le macis, la fourrure en passant par la nèfle, le poivre noir fraichement moulu.
En bouche, la générosité de la chair nous emporte vers une trame dense et concentrée qui rend un hymne au grenache. L’équilibre est de rigueur pour cette Réserve des Célestins qui commence à rentrer dans sa phrase de maturité. Les arômes que nous avons évoqués au nez sont toujours bien présents avec l’accent mis sur le cacao et un registre plus fumé.
La finale clôt cette épisode gustatif par beaucoup d’harmonie et de subtilité. La longueur dépasse la minute en terme de persistance aromatique.

Suggestion gourmande

Puissance et concentration se réunissent ici pour retrouver un plat de l’histoire de la gastronomie française : le Lièvre à la Royale façon Antonin Carême. Relation entre richesse du plat et structure du vin pour un moment de plaisir tout trouvé.