Henri Bonneau Châteauneuf-du-Pape "Réserve des Célestins" 2006


Produit épuisé.

Dégustation et garde

  • Boire à partir de
    Maintenant
  • Apogée
    2020
  • Boire avant
    2025
  • Conseil de service
    Décantation : oui
  • Servir à
    16-18°C

Description

Henri Bonneau nous avait fait patienter en sortant le millésime 2006 avant 2005. Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir dégusté les deux car il est vrai que 2005 est d’une grandeur sublime mais il n’en reste pas moins que Célestins 2006 est une grande cuvée. Ravi de la découvrir dans ses tonalités grenat aux reflets orangés, je le suis d’autant plus lorsque ces beaux arômes de Grenache viennent m’interpeller. Au départ assez fermé, ce vin sait se faire apprécier en dévoilant peu à peu ses notes de fraises, de garrigue à connotations épicées. L’attaque en bouche via des tannins généreux et racés se distingue vraiment lorsque la structure dense et puissante se réveille en milieu de bouche. La dégustation devient plus appréciable via un bon équilibre. Il est vrai que les vins d’Henri Bonneau ne sont pas aussi facile d’accès que d’autres mais les grands connaisseurs les apprécient pour cela. En finale, le vin me comble par son atypicité mais surtout pour sa complexité digne des très grands vins.
Henri Bonneau et sans aucun doute l’un des plus grands vignerons de nos temps.

Suggestion gourmande

Gigot d’agneau de Lozère, aux lentilles cuites dans un bouillon de lard.